Construction de la piscine

Le guide pratique pour installer une piscine semi-enterrée en bois

Le guide pratique pour installer une piscine semi-enterrée en bois

Une piscine semi-enterrée en bois offre de nombreux avantages, tels que la facilité d’installation, l’esthétique naturelle et la durabilité. Dans cet article, nous expliquerons les différentes étapes à suivre pour réussir l’installation d’une piscine semi-enterrée en bois.

Étape 1 : Choisir le bon emplacement

Avant de commencer, il est essentiel de choisir le bon emplacement pour votre piscine. Pour cela, plusieurs critères sont à prendre en compte :

  • La surface disponible sur votre terrain et l’espace nécessaire autour de la piscine pour profiter pleinement du bassin,
  • La proximité du réseau électrique et des points d’eau,
  • L’exposition au soleil pour maximiser la température de l’eau et réduire le temps de chauffage,
  • L’éloignement des arbres et des plantations qui pourraient créer de l’ombre ou polluer l’eau avec leurs feuilles.

Il est également recommandé de consulter le plan local d’urbanisme (PLU) de votre commune afin de vérifier s’il y a des contraintes spécifiques concernant l’installation d’une piscine sur votre terrain.

Étape 2 : Préparer le terrain

Après avoir choisi l’emplacement idéal pour votre piscine, il faut préparer le terrain. Cela implique plusieurs actions :

LIRE :   L'Art de la création de piscines urbaines : Modernité et style

Délimiter l’emplacement de la piscine

À l’aide de piquets et de cordeaux, tracez les contours de la piscine sur le sol. Veillez à ce que les angles soient droits et les côtés parallèles pour faciliter l’installation de la structure en bois.

Décaisser le sol

En utilisant une pelle mécanique ou une mini-pelleteuse, creusez le terrain sur la profondeur déterminée selon le modèle de piscine choisie. Il est primordial de s’assurer que le fond du trou soit parfaitement plat et horizontal pour éviter tout risque d’affaissement de la structure.

Stabiliser le sol

Pour garantir la stabilité de votre piscine dans le temps, il est important de stabiliser le sol. Pour ce faire, tassez-le à l’aide d’une plaque vibrante, puis ajoutez un lit de gravier compacté sur toute la surface.

Étape 3 : Installer les fondations

La solidité de votre piscine dépendra en grande partie de ses fondations. Plusieurs types de fondations sont possibles :

Dalles en béton

Cette solution consiste à couler une dalle en béton armé sur toute la surface de la piscine. Cette dalle doit être suffisamment épaisse et renforcée avec des treillis métalliques pour supporter le poids de la structure en bois et de l’eau.

Plots en béton

Les plots en béton permettent de soutenir les madriers de la piscine de manière ponctuelle. Ils doivent être espacés régulièrement et alignés avec précision pour assurer une répartition homogène des charges.

LIRE :   Combien de temps compter pour vous faire construire une piscine ?

Il est essentiel de respecter les consignes du fabricant de votre piscine concernant le choix et la mise en place des fondations.

Étape 4 : Monter la structure en bois

Une fois les fondations en place, il est temps de monter la structure en bois de la piscine. Voici les principales étapes :

Assembler les madriers

Munissez-vous de la notice de montage et suivez attentivement les instructions pour assembler les madriers entre eux. Ces derniers sont généralement emboîtés et vissés ensemble pour assurer la rigidité de l’ensemble.

Installer les renforts métalliques

Pour garantir un maintien optimal de la structure en bois, des renforts métalliques doivent être installés à intervalles réguliers, selon les indications du fabricant. Cette opération peut nécessiter l’aide d’une seconde personne pour soulever et positionner correctement ces éléments.

Vérifier l’horizontalité et la verticalité

À chaque étape de l’assemblage, prenez le temps de vérifier l’horizontalité du sol et la verticalité des parois à l’aide d’un niveau à bulle. Cela permettra d’éviter les déformations ou les désalignements qui pourraient compromettre l’intégrité de la piscine.

Étape 5 : Installer le système de filtration

Le système de filtration est essentiel pour assurer la propreté et la qualité de l’eau de votre piscine. Il se compose généralement d’une pompe, d’un filtre à sable ou à cartouche et des conduites reliant ces éléments au bassin.

  1. Installez la pompe et le filtre sur un socle en béton, à une distance réglementaire du bassin,
  2. Raccordez les conduites aux skimmers et aux refoulements prévus dans la structure en bois,
  3. Veillez à respecter les conseils du fabricant pour le choix et la mise en place du système de filtration.
LIRE :   Automatisation des piscines : découvrez l'installation d'un système de nettoyage robotisé

Étape 6 : Poser le revêtement étanche

Pour garantir l’étanchéité et la durabilité de votre piscine semi-enterrée en bois, il convient d’installer un revêtement adapté :

La bâche à bulles

Ce type de revêtement est constitué d’une membrane souple en PVC qui doit être découpée aux dimensions exactes de la piscine avant d’être fixée aux madriers en bois par des agrafes ou des profilés de fixation. La bâche à bulles a l’avantage d’être facile à poser et économique, mais elle est moins résistante et offre un aspect moins esthétique que certains autres revêtements.

Le liner

Le liner est un revêtement en PVC plus épais et plus résistant que la bâche à bulles. Son installation est plus complexe, car il doit être soigneusement ajusté aux dimensions et à la forme de la piscine avant d’être fixé aux madriers en bois par des profilés ou des rails spécifiques. Le liner offre une finition plus soignée et une étanchéité optimale.

Il ne vous reste plus qu’à remplir votre piscine d’eau et profiter de moments de détente et de baignades inoubliables dans votre nouvelle piscine semi-enterrée en bois !