Entretien de la piscine

Les meilleures stratégies pour entretenir votre piscine avec zones peu profondes

Les meilleures stratégies pour entretenir votre piscine avec zones peu profondes

Si vous êtes l’heureux possesseur d’une piscine avec une ou plusieurs zones peu profondes, il est essentiel de connaître les meilleures méthodes d’entretien pour préserver la qualité de votre eau et garantir le confort des utilisateurs. Dans cet article, vous découvrirez les différentes étapes à suivre pour un entretien optimal de votre piscine.

Analyser l’eau régulièrement

La première étape pour assurer un bon entretien de votre piscine consiste à en analyser l’eau régulièrement. En effet, pour que votre piscine avec zones peu profondes reste agréable et saine, il est important de maintenir un équilibre chimique tout au long de l’année. Des tests de pH, alcalinité et chlore doivent être effectués chaque semaine.

  • Le pH de l’eau doit se situer entre 7,2 et 7,4 pour assurer le confort des baigneurs et faciliter l’action du chlore.
  • L’alcalinité mesure la capacité de l’eau à neutraliser les acides. Un niveau trop faible peut causer des fluctuations du pH tandis qu’un niveau trop élevé rendra le chlore inefficace. Une alcalinité idéale se trouve entre 80 et 120 ppm (parties par million).
  • Le dosage en chlore doit rester entre 1 et 2 mg/L pour garantir une désinfection optimale de l’eau. Un chlore trop faible favorisera le développement des bactéries et algues, tandis qu’un chlore trop élevé peut entraîner des irritations des yeux et de la peau.
LIRE :   Élimination des résidus de crème solaire dans l'eau de piscine : astuces et techniques

Si vous constatez des déséquilibres lors de ces tests, il est nécessaire de réajuster les niveaux à l’aide de produits chimiques spécifiques.

Traitement de l’eau

Outre le maintien d’un équilibre chimique, un traitement régulier de l’eau est également recommandé pour assurer la propreté et la salubrité de votre piscine avec zones peu profondes.

Désinfection

Pour détruire les bactéries et autres microorganismes présents dans l’eau, il est important de procéder à une désinfection hebdomadaire. Celle-ci peut être réalisée avec du chlore, de l’électrolyse au sel ou une combinaison d’oxygène actif et de brome. Les pastilles de chlore non stabilisé sont particulièrement adaptées à cette tâche, car elles se dissolvent rapidement et agissent efficacement contre les impuretés.

Ajout de floculant

Pour améliorer la qualité de l’eau et faciliter l’action des filtres, l’ajout de floculant est conseillé. Ce produit chimique permet de faire coaguler les particules en suspension dans l’eau, formant ainsi des agrégats plus faciles à filtrer. Le floculant peut être ajouté directement dans le skimmer ou bien mélangé à l’eau sous forme liquide.

Algicide

Pour éviter la prolifération d’algues dans votre piscine, il est important d’utiliser un algicide adapté. Ce produit doit être appliqué régulièrement (toutes les deux semaines environ) pour prévenir leur apparition et garantir une eau claire et saine.

LIRE :   Comment équilibrer le taux de cyanurique en été pour les piscines extérieures

Nettoyage de la piscine

La propreté de votre piscine avec zones peu profondes passe également par un nettoyage soigné de ses équipements et surfaces. Voici les principales tâches à effectuer :

  • Aspirer régulièrement le fond : les zones peu profondes peuvent rapidement accumuler des débris divers (feuilles, insectes, etc.). Il est donc nécessaire d’aspirer le fond de votre piscine au moins une fois par semaine à l’aide d’un aspirateur manuel ou automatique.
  • Nettoyer les skimmers : ces éléments de filtration collectent les impuretés flottantes. Pensez à vider leurs paniers régulièrement pour assurer un bon fonctionnement du système de filtration.
  • Entretenir les filtres : le lavage ou remplacement des cartouches de filtre doit être fréquent afin de maintenir une eau propre et sans débris.
  • Brosser les parois et le fond : pour éviter la formation de dépôts calcaires et d’algues sur les surfaces, utilisez une brosse spéciale piscine.

Maintenir votre pisicne pendant l’hiver

Hivernage passif ou actif ?

Le choix entre un hivernage passif et un hivernage actif dépend principalement du climat de votre région. Dans les zones où les températures descendent peu en dessous de zéro, il est préférable de choisir un hivernage actif en maintenant l’équilibre chimique de l’eau et le fonctionnement du système de filtration à basse vitesse.

LIRE :   Guide pour l'entretien d'une piscine avec eau de source naturelle

En revanche, dans les régions froides, optez plutôt pour un hivernage passif, qui implique l’arrêt complet des équipements et l’utilisation de produits d’hivernage spécifiques pour protéger votre piscine des intempéries.

La remise en route de votre piscine

Au printemps venu, il convient de préparer votre piscine avec zones peu profondes pour la saison de baignade. Voici les principales étapes :

  1. Nettoyer soigneusement la piscine, y compris les niveaux d’eau, les skimmers et les filtres.
  2. Réaliser un traitement choc au chlore pour éliminer les résidus accumulés durant l’hiver.
  3. Vérifier l’équilibre chimique de l’eau et effectuer les ajustements nécessaires.
  4. Réactiver progressivement tous les équipements pour s’assurer qu’ils fonctionnent correctement.

En suivant ces conseils d’entretien, vous profiterez pleinement de votre piscine avec zones peu profondes tout au long de l’année et offrirez à vos proches des moments de détente inoubliables.