Entretien de la piscine

Les meilleures stratégies pour réduire l’évaporation de l’eau dans les piscines intérieures

Les meilleures stratégies pour réduire l’évaporation de l’eau dans les piscines intérieures

En optimisant la gestion de l’évaporation de l’eau dans les piscines intérieures, on peut réaliser des économies d’énergie et diminuer les coûts d’entretien. Dans cet article, nous allons explorer différentes stratégies pour réduire ce phénomène et préserver ainsi la qualité de l’eau.

Couvrir la piscine lorsqu’elle n’est pas utilisée

La première stratégie à mettre en place est simple : il suffit de couvrir la piscine lorsque celle-ci n’est pas utilisée. Vous évitez ainsi que l’eau ne s’évapore et limite également la déperdition de chaleur. Il existe différentes solutions pour cela :

  • Bâches solaires : elles permettent de conserver à la fois la température de l’eau et réduire son évaporation. Elles sont idéales pour les piscines chauffées.
  • Volets roulants : plus chers que les bâches solaires, ils offrent néanmoins une meilleure isolation thermique et limitent également l’évaporation.
  • Déshumidificateurs : bien que leur utilisation implique une consommation énergétique supplémentaire, ils permettent d’éliminer l’humidité excessive dans l’air ambiant et par conséquent, de réduire l’évaporation.
LIRE :   Astuces pour maintenir une piscine à température constante sans se ruiner

Maintenir une température adéquate

Une bonne gestion de la température de l’eau permet également de diminuer les pertes par évaporation. Plus la température est élevée, plus l’évaporation sera rapide. Il faut donc trouver un compromis entre le confort des baigneurs et la préservation de l’eau.

réglage du chauffage

La plupart des piscines intérieures disposent d’un système de chauffage pour maintenir une température constante de l’eau. Pour réduire les coûts énergétiques liés à cette pratique, il est recommandé de régler la température sur 25 à 28 degrés Celsius et de couvrir correctement le bassin lorsqu’il n’est pas utilisé.

Choix des équipements

Investir dans un matériel économe en énergie est également essentiel pour réduire l’évaporation de l’eau. Les systèmes de traitement de l’air et de ventilation performants contribuent à conserver une température stable et un taux d’humidité approprié.

Réduire le renouvellement d’air

Le renouvellement d’air peut avoir un impact significatif sur l’évaporation de l’eau dans une piscine intérieure. Des études ont démontré que l’utilisation de ventilateurs ou de systèmes de récupération d’énergie permettaient de réduire ce phénomène tout en assurant une bonne qualité de l’air ambiant.

Ventilation mécanique contrôlée (VMC)

La VMC est un dispositif qui assure le renouvellement d’air permanent et automatique dans l’ensemble des pièces d’un logement, que ce soit commercial ou autre. En utilisant un système de ventilateur performant associé à une régulation précise, il est possible de diminuer l’évaporation de l’eau tout en maintenant un air frais et sain autour du bassin.

LIRE :   Guide pour optimiser l'utilisation de floculants dans une petite piscine urbaine

Récupération d’énergie

Les systèmes de récupération d’énergie sont conçus pour extraire la chaleur et l’humidité de l’air évacué afin de préchauffer ou rafraîchir l’air entrant. Ainsi, ils réduisent le volume d’air chaud et humide qui se dégage de la piscine, limitant ainsi les pertes par évaporation.

Optimiser la conception de la piscine

Lors de la construction ou de la rénovation d’une piscine intérieure, plusieurs éléments peuvent être pris en compte pour limiter les pertes d’eau liées à l’évaporation :

  • Privilégier des formes simples et arrondies, qui offrent moins de surface pour l’évaporation.
  • Installer un système de recirculation d’eau efficace qui permet de préserver la température de l’eau et donc de réduire les pertes d’énergie.
  • Aménager correctement l’espace autour du bassin avec des matériaux stables et durables, qui résistent à l’humidité et permets aussi une meilleure étanchéité.
  • Investir dans l’éclairage à LED qui émettent moins de chaleur et limite la hausse de température du bassin en conséquence.

Minimiser les éclaboussures et la circulation d’eau

Même s’il n’est pas toujours possible de contrôler le comportement des baigneurs, certaines actions peuvent être mises en place pour limiter les pertes par évaporation dues aux éclaboussures et à la circulation de l’eau :

  • Installer des déflecteurs de vagues : ces équipements permettent de réduire significativement les mouvements d’eau et les éclaboussures autour du bassin.
  • Réguler le débit des jets, cascades ou fontaines : ceux-ci créent un mouvement constant de l’eau qui favorise son évaporation. Il est donc préférable de les utiliser avec modération.
  • Adopter des règles simples de comportement : par exemple, demander aux baigneurs de marcher plutôt que de courir autour de la piscine, ou de ne pas plonger de manière excessive.
LIRE :   Protégez et embellissez votre piscine avec du PVC Armé

En conclusion, diverses méthodes peuvent être employées pour réduire l’évaporation de l’eau dans les piscines intérieures. Qu’il s’agisse de choisir des solutions d’économie d’énergie adaptées, de concevoir des installations optimisées ou encore de réguler efficacement la température et la ventilation de l’espace, il appartient à chacun de mettre en œuvre les meilleures pratiques pour préserver cette ressource précieuse qu’est l’eau tout en assurant un confort optimal pour les utilisateurs.