Construction de la piscine

Piscine hors-sol : que mettre en dessous ?

Piscine hors-sol : que mettre en dessous ?

Posséder une piscine nécessite un investissement plus ou moins important. À défaut d’acquérir une piscine enterrée, les piscines hors-sol constituent de bonnes options. Celles en composite sont très avantageuses, car en plus d’imiter la texture des piscines en bois, elles sont très résistantes. Généralement, les piscines non enterrées ne sont pas chères. Elles sont donc indiquées aux personnes peu nanties. La piscine intex, la piscine tubulaire, la piscine autoportante ou autoportée, la piscine bestway et la piscine gonflable sont les types de piscines non enterrées. Afin de tirer profit de ce type d’équipement, il faut procéder à une bonne installation. Le support de base joue ainsi un rôle capital. Voici donc ce qu’il faut mettre sous une piscine hors-sol.

Ce qu’il faut mettre sous une piscine hors-sol

Toute personne disposant d’un espace limité peut aménager une petite piscine non enterrée dans son jardin. Elle peut être installée sous la forme d’une piscine tubulaire ronde, sous la forme ovale ou rectangulaire. Le terrain devant abriter la piscine autoportée doit être préparé. En fait, il est question d’enlever tout élément gênant qui pourrait endommager le liner de la piscine. Ainsi, les supports pouvant abriter les piscines hors-sol sont :

  • La dalle en béton : bien qu’elle soit coûteuse et difficile à installer, la dalle en béton constitue un support très stable et robuste pour les piscines tubulaires en acier. Elle est très indiquée pour les piscines rectangulaires et de grande taille. Elle est aussi appropriée lorsqu’il s’agit d’une piscine hors-sol en bois. La dalle en béton est aussi la meilleure option pour les sols rocailleux, car elle protège efficacement le liner de la piscine.
  • Le lit de sable : il est possible de mettre un lit de sable sous une piscine hors-sol. Il constitue également un bon support. Si votre terrain contient beaucoup d’imperfections, optez pour ce lit. Contrairement au support en béton, il est accessible à tous les budgets. Mélangé à une petite quantité de ciment, il est plus résistant.
  • Le gazon : simple et abordable, la pelouse du jardin peut aussi abriter votre piscine. En fait, les travaux de préparation ne sont pas longs lorsque la pelouse est située sur un terrain plat. Cependant, elle nécessite des travaux permanents autour de la piscine, car le gazon doit être renouvelé au bout d’un certain temps.
LIRE :   Que choisir comme support pour une piscine tubulaire ?

Comment procéder à l’installation d’une piscine hors-sol ?

Moins coûteuse par rapport à la piscine enterrée, la piscine autoportante est un équipement utile pendant la saison estivale. Bien que le processus d’aménagement soit facile et rapide, certaines règles doivent être respectées pour installer ce type de piscine. Les étapes à suivre pour son installation sont :

  • La phase préparatoire : au marché des piscines, optez pour les achats avec livraison incluse. Au même titre que pour le spa gonflable, les dimensions et les longueurs doivent être prises en compte. Le tapis de sol pour piscine qui permet de protéger le fond et le liner des piscines autoportantes doit aussi être installé. Vous devez aussi vous équiper d’un robot de piscine, du balai aspirateur, de la brosse de paroi de piscine, du diffuseur de chlore et du peigne de nettoyage des cartouches.
  • Le montage proprement dit : comme dans le cadre des kits piscine, il faut suivre la notice ou le manuel d’utilisation. Les longueurs et les dimensions doivent être prises en compte pendant cette étape. En plus, les entrées et les sorties du système de filtration, du skimmer et de l’échelle de la piscine doivent être bien calculées. Il faut aussi procéder à la bonne mise en place du liner.
  • L’installation du système de filtration : relativement au remplissage du bassin, la hauteur de l’eau doit être proportionnelle à la surface de nage. Veillez aussi à ce que la jambe de force soit bien fixée. Concernant le système de filtration, c’est un aspect très important. De ce fait, la pompe de filtration, la cartouche de filtration, la buse de refoulement et les tuyaux de canalisation doivent être bien raccordés.
LIRE :   Les meilleurs robots piscine à batterie
une piscine hors sol sur du gravier

Comment entretenir une piscine hors-sol ?

Pour éviter l’invasion microbienne et assurer sa durabilité, la piscine autoportée doit être entretenue. À défaut de recourir aux services d’un pisciniste ou tout autre professionnel, vous pouvez procéder ainsi qu’il suit :

  • Vidanger l’eau : cette technique d’entretien est très importante pour les piscines non démontables. Après plusieurs semaines d’utilisation, la vidange permet d’avoir une eau saine et débarrassée de toute impureté. Elle ne doit pas être faite à tout moment. Tout est fonction du rythme d’utilisation. Pour évacuer l’eau, vous pouvez soit la retirer par les égouts, soit la répandre sur les surfaces environnantes. Cependant, il faut prendre des dispositions pour que ces eaux usées ne se retrouvent pas chez vos voisins.
  • Nettoyer et traiter l’eau de la piscine : ces deux procédés permettent également d’assainir l’eau. Si après usage, votre piscine n’est pas recouverte d’une bâche, les débris et les saletés transportés par le vent peuvent s’y retrouver. Ainsi, servez-vous d’une épuisette pour retirer tous les gros corps étrangers. Concernant le traitement de l’eau de la piscine hors-sol, recourir au brome, au chlore et aux autres désinfectants est important. Ces produits permettent en fait de détruire les microbes et les bactéries présentes dans l’eau du bassin.
  • Nettoyer le fond de la piscine : après chaque utilisation, il faut recourir au robot et au balai aspirateur pour enlever tous les grains de sable ou toute autre particule lourde. À chaque vidange, il ne faut pas oublier de nettoyer le fond du bassin pour décoller les algues ou tout autre élément encombrant présent sur les parois. Pour cela, il suffit de brosser délicatement. La ligne d’eau quant à elle peut être nettoyée à l’aide d’une éponge.
LIRE :   Combien de temps compter pour vous faire construire une piscine ?

Conclusion

Pratique et moins chère, la piscine hors-sol est une bonne alternative aux piscines enterrées. Pour qu’elle soit opérationnelle et sécurisée, il est important de l’aménager sur un bon support. Ainsi, la dalle en béton, le lit de sable et le gazon peuvent être utilisés. Il est préférable que ceux-ci soient installés sur un terrain plat. Relativement au processus d’installation, les utilisateurs doivent se fier au manuel d’aménagement. Par ailleurs, il est important de procéder à un entretien régulier.